L'isolement acoustique

L’isolement acoustique concerne la transmission du son entre locaux.
Pour les constructions neuves, il est rigoureusement encadré.
Les exigences sont différentes suivant qu’il s’agit de logements, de locaux d’enseignement ou de bureaux.

La transmission du son s’effectue  de deux façons :

La transmission aérienne, directe ou indirecte (on entend la télévision de la pièce voisine)

Transmission latérale

La transmission solidienne (on entend marcher dans la pièce du dessus)

Transmission latérale



Le protocole de mesure de ces transmissions est régi par des normes.

En résumé, il consiste à émettre un bruit normalisé dans un local et mesurer son impact dans les locaux récepteurs.

Le niveau du bruit dans les locaux récepteurs dépend d’abord de la qualité des cloisons séparatrices, mais aussi de la réverbération dans le local récepteur et de la façon dont les cloisons (y compris sol et plafond) sont mises en œuvre.
Il dépend aussi des « transmissions latérales » qui sont les transmissions par des voies autres que  la cloison séparatrice.

La transmission aérienne est mesurée à l’aide d’un générateur de bruit et d’un sonomètre.

La sonde intensimétrique permettra de localiser précisément les endroits spécialement générateurs de bruit (fuites, transmissions latérales, etc). Dans certains cas, on utilisera l’accéléromètre.

La transmission solidienne est mesurée à l’aide d’une  machine à chocs et d’un sonomètre.